Rejoignez-nous sur Facebook et sur Twitter et sur BLOG sur le télétravail


FICHE N°7 :
CONSEILS AUX SALARIE(E)S QUI DÉSIRENT TÉLÉTRAVAILLER
Les 12 conditions de la réussite du télétravail

Qui peut télétravailler avec plaisir?


L' originalité du télétravail est que c'est une forme d'organisation du travail qui peut être choisie ou refusée par les salarié(e)s alors que les autres formes d'organisation du travail sont en général imposées par l'entreprise.

Chacune et chacun ont le CHOIX d'accepter ou de refuser cette organisation qui exige le double volontariat: celui du salarié et celui de l'entreprise. Aujourd'hui, de nombreux salariés désirent pouvoir télétravailler à domicile une partie de leur temps. Si les études montrent que la plupart des salarié(e)s qui télétravaillent déjà considèrent que cette nouvelle organisation du travail est un facteur d'améliorations de leurs conditions de travail et de vie, elles montrent aussi que le développement du travail "à la maison" comporte un certain nombre de difficultés et de risques.

Ce test d'auto-orientation est destiné aux salariées et salariées qui ont envie de télétravailler à domicile, et qui veulent être LUCIDES sur la réponse à la question :

JE DÉSIRE TRAVAILLER UNE PARTIE DE MON TEMPS "A LA MAISON":
SERAI-JE VRAIMENT Á L'AISE DANS LE TÉLÉTRAVAIL Á DOMICILE?



Le télétravail ne convient pas à tous les salarié(e)s :il faut se méfier des illusions induites par le télétravail rêvé

L'OBERGO a déjà réalisé diverses enquêtes sur les conditions de travail des télétravailleuses et télétravailleurs.

L'une des remarques qu'expriment le plus souvent les salariés pratiquant le télétravail est que la réussite de cette organisation exige un certain nombre de conditions:

- des profils de salariés très spécifiques

- des rapports sociaux salarié/entreprise reposant sur la confiance

- des métiers et des emplois très spécifiques

Or, les situations dans lesquelles toutes ces conditions sont réunies sont peu fréquentes.

Ce sont souvent celles des télétravailleuses et télétravailleurs actuels, souvent des cadres volontaires à 100% dans des entreprises non défavorables au télétravail. Ce qui explique le taux de satisfaction que montre les enquêtes OBERGO.

Mais ces situations risquent d'être beaucoup moins répandues chez les salariés, cadres ou non, qui désirent télétravailler que ce soit par désir personnel, ou pour échapper aux mauvaises conditions de transports ou aux mauvaises conditions de travail - du type open space ou à qui l'entreprise proposera de télétravailler (souvent à l'occasion d'un déménagement de l'entreprise ou de la fermeture d'une agence).

En partant des analyses exprimées par les télétravailleuses et télétravailleurs ayant participé à ces enquêtes, nous avons dressé cette liste des conditions de la réussite du télétravail afin d'aider les salariés à être lucides sur les limites du télétravail et à ne pas être abusés par la présentation séduisante de la "suppression des trajets domicile/bureau" ou de la " liberté des horaires " passant sous silence les contraintes.

QUI PEUT TÉLÉTRAVAILLER AVEC PLAISIR ?
Les 12 conditions de la réussite du télétravail

 

CARACTÉRISTIQUES DU SALARIÉ

1 - Aimer travailler seul(e), loin du collectif de travail, et supporter l'absence physique de collègues et de hiérarchie.

Le télétravail est en général du " télétravail à temps partiel ", c'est-à-dire 1, 2 ou 3 jours par semaine. Il faut donc pouvoir travailler seul(e) une partie du temps. Ce qui est plaisir pour les uns (ne pas être interrompu, ne pas être " gêné "…) peut être insupportable pour d'autre.

2 - Disposer d'une triple aptitude à l'autonomie proche de celle de la profession libérale ou du travailleur indépendant :

  • Aptitude à l'autonomie professionnelle concernant l'exercice du métier
  • Aptitude à gérer ses propres horaires de travail et de repos
  • Aptitude à l'autonomie technique concernant l'utilisation permanente des TIC (gestion des pannes et incidents)

3 - Être déjà bien intégré aux réseaux professionnels internes de l'entreprise … pour diminuer le risque d'isolement

L'un des risques du télétravail est la diminution des liens avec l'entreprise et le développement de l'isolement. Certes 70% des télétravailleurs pensent que le télétravail n'a pas d'effet sur les relations avec les collègues, mais 18% pensent que le télétravail a un effet défavorable et 12% seulement un effet favorable d'après l'enquête OBERGO 2011/2012.

Cela veut dire que si le télétravail ne détériore pas les liens, il en crée très peu. L'une des réponses à ce risque est que le salarié dispose de liens forts AVANT de télétravailler : liens avec les collègues, liens avec la hiérarchie, liens avec les autres services.

Cela veut dire qu'il doit être bien intégré dans l'entreprise AVANT de télétravailler. C'est pourquoi certains accords d'entreprise prévoient une ancienneté minimale pour que le salarié soit éligible au télétravail (en général 1 ou 2 ans).

4 - Être conscient de la nécessité du télétravail à temps partiel (ne pas dépasser 3 jours par semaine) … pour diminuer le risque d'isolement

L'évolution des relations avec les collègues se détériore quand le télétravail dépasse 3 jours par semaine (OBERGO 2011/2012) :

- 1 jour/semaine : 14% pensent que l'évolution des relations avec les collègues est défavorable

- 2 ou 3 jours/semaine : 14% pensent que l'évolution des relations avec les collègues est défavorable - 4 jours ou plus/semaine : 27% pensent que l'évolution des relations avec les collègues est défavorable

Cela veut dire qu'il faut privilégier le télétravail à temps partiel ne dépassant pas 3 jours par semaine.

5 - Faire partie d'une famille télétravail-compatible (conjoint mais aussi enfants selon les âges)

Ce n'est pas le salarié seul qui télétravaille, c'est toute la famille qui télétravaille. Cela veut dire que le conjoint, mais aussi les enfants , vont vivre les impacts positifs ou négatifs du télétravail : il faut donc que l'ensemble de la famille accepte cette situation et cette acceptation peut évoluer selon les moments et selon l'âge des enfants en particulier.

6 - Habiter un logement télétravail-compatible : surface (1 espace réservé, si possible une pièce mais ça n'est pas toujours évident dans un appartement en ville...), installation, réseaux, … mais aussi environnement (bruits extérieurs, voisins, …)

7 - Accepter l'idée de vivre le paradoxe " Plus de temps et de charge de travail/ plus de qualité de vie ": Ce paradoxe est l'une des conclusions des enquêtes OBERGO. Il peut en choquer certains et tous les salariés ne sont pas près à l'admettre et à le vire. D'ailleurs les enquête OBERGO montrent qu'une partie des télétravailleurs ne vit aucun dépassement d'horaire. Mais cette partie est encore minoritaire …

CARACTÉRISTIQUES DES RAPPORTS SOCIAUX : CONTRAT DE TÉLÉTRAVAIL = CONTRAT DE CONFIANCE

8 - Avoir négocié et signé un contrat écrit de salarié en télétravail (contrat ou avenant signé si possible dans le cadre d'un accord d'entreprise sur le télétravail)

9 - Avoir un rapport de confiance très grand avec l'entreprise permettant l'acceptation et la négociation des ambiguïtés de ce contrat salarié pour gérer la contradiction subordination/liberté :

  • - ambiguïtés sur le non-contrôle du temps de travail, qui est pourtant l'une des bases du droit du travail français (en particulier quasi nécessité du forfait/jour sauf pour certains métiers du type téléopérateurs)
  • - ambiguïtés sur la gestion par objectifs : obligation de résultats et non de moyens, qui est pourtant la base du contrat salarial français

Si la gestion de ces ambiguïtés est déjà le fait d'un certain nombre de cadres, la confiance réciproque salarié/entreprise est loin d'être toujours présente. C'est l'une des raisons principales pour lesquelles le télétravail est peu développé dans nos entreprises.

CARACTÉRISTIQUES DU MÉTIER ET DE L'EMPLOI

10 - Occuper un emploi " télétravaillable " c'est-à-dire pouvant être exécuté techniquement à distance à domicile et pour lequel la présence physique du salarié n'est pas obligatoire pour la bonne marche de l'entreprise (problème en particulier des TPE - Très Petites Entreprises). Si les métiers techniquement réalisables à distance sont de plus en plus nombreux, le nombre de métiers " télétravaillables " n'en est pas moins limité.

11 - Exercer un métier intéressant car accepter de supporter " plus de temps et plus de charge " ne peut être envisagé que si le travail est intéressant et est source de plaisir.

12 - Avoir une fonction bénéficiant d'un fort degré d' " autonomie " :Il faut que la fonction exercée bénéficie d'un fort degré d'autonomie dans l'organisation et puisse être gérée selon les modalités de la " gestion par objectifs " : la réussite du télétravail exige à la fois un salarié ayant un haut niveau d'autonomie et une fonction ayant un haut niveau d'autonomie.